logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

Les Aventures de Ruben Jablowski

Edgar Hilsenrath, Chantal Philippe


Arraché à l’insouciance et l’espièglerie de l’enfance par la terreur nazie, le jeune Ruben Jablonski se retrouve à la sortie de la Seconde Guerre mondiale dans une situation désespérée. Libéré d’un ghetto, séparé de sa famille et à la recherche d’un nouveau destin, il s’engage dans un périple épique qui le conduit de la Roumanie aux États-Unis, en passant par l’Ukraine, la Turquie, la Palestine et la France…
Les réminiscences enfantines, l’humanité qui survit à l’horreur et l’amour de la littérature pour unique boussole confèrent aux Aventures de Ruben Jablonski une force et un humour rares. Edgar Hilsenrath a écrit ce roman en 1997 – bien après les autres livres qui lui avaient déjà apporté une renommée internationale – et il fait la bouleversante synthèse des quinze années qui ont vu sa vie basculer.

Présentation du roman dans l'œuvre et la vie d'Edgar Hilsenrath

Lire le début du roman

Rentrée littéraire 2017

 

L’Auteur

Né en Allemagne en 1926, Edgar Hilsenrath a survécu au ghetto durant la guerre, avant de partir pour Israël, puis pour New York. C’est dans cette ville, où il enchaîne d’abord les petits boulots, qu’il commence véritablement l’écriture de son premier roman. Il écrit la nuit, dans des cafétérias juives sordides, et vit de rien.  Toute son œuvre s’inspire de cette expérience marquée par la guerre et la solitude, mais sur un mode burlesque, quasi rabelaisien.

Longtemps refusé par les éditeurs allemands, qui craignent les réactions à son approche, très crue, de la Shoah, Edgar Hilsenrath connaît d’abord le succès aux États-Unis. Ce n’est qu’après son retour en Allemagne, en 1975, et la réédition de ses chefs-d’œuvres Nuit et Le Nazi et le Barbier, qu’il obtient la consécration dans son propre pays. Auteur d’une œuvre ample et à l’originalité sans équivalent, il est aujourd’hui considéré comme l’un des écrivains européens les plus singuliers de sa génération.

Pour en savoir plus sur l'auteur : www.hilsenrath.de

Pour acquérir les œuvres en langue allemande : www.eulederminerva.de  

Le Traducteur

Traductrice de l'allemand

Livres de l’auteur en poche

Presse

Un jour en 2015, j’ai rencontré Edgar Hilsenrath. C’était pour présenter la nouvelle édition du "Conte de la dernière pensée" au Tripode ; il était là et j’ai fait ma midinette et je n’ai même pas osé parler allemand alors que j’avais tout bien préparé ; il m’impressionnait tant que j’avais mis mes plus jolis souliers. J’étais si émue et je me souviens de son rire alors que je lisais la traduction du passage dit de l’ « allemand qui fait caca », j’avais un peu honte devant le monsieur, et en même temps c’était son texte, et puis il n’était pas censé comprendre, et puis il a ri.
Et maintenant, sort au Tripode à la rentrée "Les Aventures de Ruben Jablonski" et je suis toujours aussi émue par ce cher monsieur dont je me souviens si bien. Parce que c’est toujours aussi juste, burlesque, cruel, drôle. Parce que ce ton pour parler de la Shoah, pour parler de ses survivants, pour parler de la vie après, c’est le ton le plus poignant et léger qu’il soit contre l’oubli, c’est terriblement élégant.
Ruben Jablonski, c’est cet écrivain sortant de ghetto qui n’a encore rien écrit, qui sait ce qu’il écrira, qui se présente comme tel, qui vit comme tel ; c’est un peu Edgar Hilsenrath, ou peut-être celui qu’il se rêve modestement être, face à "Nuit".
Lisez donc "Les Aventures de Ruben Jablonski", que vous ayez ou non déjà lu "Nuit", "Le Nazi et la Barbier" ou "Fuck America". J’y vois tant une synthèse magnifique de son oeuvre, une forme d’aboutissement tissant des liens plus ou moins visibles entre ses différents textes, ses obsessions, qu’une introduction ouvrant généreusement à tout le reste sous forme d’épopée cruelle et réjouissante.

Elsa Gounot - Ex et future libraire.

Je n'avais encore jamais lu Hilsenrath. Ce roman, le dernier de son oeuvre, fait la synthèse de son parcours atypique et me parait un bon compromis pour découvrir l'originalité des récits d'Hilsenrath. Je considère ce roman comme un prologue pour entrer dans une oeuvre majeure de la littérature allemande contemporaine.
Jean - Librairie Actes sud - Arles