LE TRIPODE

LA MAISON D’EDITION

Lorsqu’au sortir de la Seconde Guerre mondiale, on demanda à Francis Ponge pourquoi il avait préféré écrire sur une forêt (Le Carnet du bois  des pins, éditions Mermod, 1947) au lieu de rédiger comme les autres poètes des manifestes sur la Liberté, il répondit, tranquillement, que  son ambition était de concevoir des bombes à retardement, et non des mitraillettes. La maison d’édition Le Tripode, reprend pour lui cet état d’esprit. Depuis ses débuts, elle est au service d'auteurs dont elle admire la seule liberté possible : privilégier la sensibilité aux doctrines, le cheminement dissident de l’imaginaire à l'immédiateté du discours. Le lyrisme de Jacques Abeille, l'exigence de Robert Alexis, l’irrévérence d’Edgar Hilsenrath, l’iconoclasme d’Andrus Kivirähk, l'espièglerie de Jacques Roubaud, la virtuosité de Juan José Saer, le désir sans limite de Goliarda Sapienza, la rigueur de Jonathan Wable, la lucidité de Louis Wolfson ou encore la fantaisie de Fabienne Yvert...  voici quelques-uns des regards qui, de façon salutaire, nous sortent de la marche ordinaire du monde
Frédéric Martin.

LE TRIPODE ?

Le Tripode (« trois pieds » en grec) est un symbole de stabilité : trois pieds trouvent toujours un équilibre. Une chaise ou une table à quatre pieds peuvent être bancales, un trépied jamais. Cela ne tient pas de la magie mais de la géométrie euclidienne : trois points non alignés forment à coup sûr un plan.Ce nom rappelle les fondations sur lesquelles repose la maison d'édition – les littératures, les arts et les ovnis – et taquine les esprits cartésiens : associer un nom pareil avec un logo qui tient du cercle et du carré…En littérature, tripode est le nom des soucoupes volantes dans La Guerre des mondes mais aussi celui qu’Alfred Jarry avait donné au cabanon sur pilotis qu’il s’était construit en bord de Seine, à Corbeil, et dans lequel il se reposait quand il en avait assez de Paris.

COORDONNÉES

Le Tripode
16 rue Charlemagne
75004 PARIS
01-48-87-67-07


Relations presse
Geoffrey Durand (geoffrey@le-tripode.net)

Relations libraires
Lucie Eple & Charlotte Bréhat (charlotte@le-tripode.net)

Information générale
info@le-tripode.net

MANUSCRIT

Le Tripode ne lit que les manuscrits envoyés par mail, à l'adresse :
martin@le-tripode.net 
Le délai de lecture est d'un mois.