logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

Calme et tranquille

Valérie Manteau


« Comme un ascenseur qui s’arrête, le moment du déchirement semble très évident, très clair dans la mémoire. L’annulation totale d’une journée qui avait pourtant commencé autrement et dont le souvenir restera à jamais inaccessible, une journée comme d’autres, qu’on croyait pouvoir être honorable, passer plus ou moins vite, dont on ne comptait pas particulièrement retenir la date ; et qui redémarre brutalement. »

Entre récit et fiction, Calme et tranquille décrit l’irruption de la violence dans la vie quotidienne. Du chaos, Valérie Manteau a fait une maison familière, puis ce livre.

Lire un extrait

 

RENCONTRER VALERIE MANTEAU : tout l'agenda en cliquant ici

 

 

L’Auteur

Valérie Manteau est née en 1985. Elle a fait partie de l’équipe de Charlie Hebdo de 2008 à 2013. Elle vit désormais entre Marseille, Paris et Istanbul.

Presse

L'écriture est ciselée, le ryhtme infaillible (...) Valérie Manteau écrit la mort, violente, de ses proches. Elle y raconte Charlie Hebdo, les copains et puis le 7 janvier. Il ne s'agira pourtant pas que de cela. C'est l'ombre du suicide comme héritage familial, la littérature et le théâtre comme points d'attache, le chat, l'amant, la grand-mère Louise. C'est l'omniprésente et envoûtante Istanbul. C'est aussi l'irrépressible besoin de liberté, le refus douloureux de la fatalité et la volonté viscérale de ne pas être comme tous voudraient qu'on soit.(...) A la lecture, on est secoué, emporté, littéralement vidé et même un peu déchiré en dedans, mais plus que jamais : vivant.
Anaïs Ballin – Librairie du MUCEM & LE UN.

Valérie Manteau nous bouleverse en nous contant sa vision chaotique "des événements" comme on dit, sa souffrance brute, sa force de vie et de rire. Son écriture singulière nous cueille.
Maya Flandin – Librairie Vivement Dimanche – Lyon

Lu (d'une traite) et adoré.
Thomas – Librairie des Halles – Niort

La naissance d'un écrivain, avec cet aveu en guise de profession de foi : « J'adore l'humour noir, je lui trouve des qualités vitales. Chacun son sacré, vous voyez. »
Le Point

Sensible et émouvant !
Béatrice Leroux – Gibert Jeune – Paris

Merci pour ce livre qui se lit d'un trait. Avec Charlie, on passe du rire aux larmes, c'est un livre sur la vie! sans pathos, bien écrit, après les attentats, la vie continue...On n'oublie rien mais on est en vie, la meilleure preuve c'est qu'on rit de tout même des évènements les plus tragiques.
Béatrice – Librairie Libralire - Paris

L'irruption de la violence dans une journée ordinaire. L'effroyable drame survenu dans un journal satirique bien connu. L'éffarement l'impuissance devant une fureur soudaine. Et puis se relever ensuite. Poignant et bouleversant.
Didier - Fnac Paris Italie 2

Il est difficile de trouver ses mots quand un livre vous laisse si silencieux.
Esseulée et happée jusqu’à la dernière page, je verrais presque Istanbul de mon balcon, si je n’observais pas la nuit tomber sur Paris.
Je tourne la dernière page de « Calme et tranquille » de Valérie Manteau, mais c’est la chanson « Lost » de Noir Désir qui résonne dans ma tête.
La vie, l’amour et la mort s’entremêlent dans ce récit poignant, accablant d’honnêteté, d’intimité pudique et de détresse. Raconter la vie qui passe et se perd, le temps qui s’arrête, Valérie le fait si bien.
Soutenue par le magnifique travail d’édition du Tripode, son écriture parfois décousue, parfois lyrique est touchante.
Nous marchons avec elle au fil des pages et des mots, des souvenirs personnels et partagés. Le long du canal, entre Paris, Marseille et Istanbul, c’est son histoire qu’elle mêle à l’Histoire collective.
Se rappeler les rires pour oublier la peur, se confronter à nos histoires familiales, nos douleurs communes et la stupéfaction, le grand fracas de l’année 2015.
C’est avec délicatesse qu’elle raconte son avant et son après, ses auteurs, ses amis et ses errances.
Humain, ce texte qui nous laisse seul à chaque page, mais où les mots se dessinent avec tant de finesse que nous ne pouvons pas le lâcher sans le terminer.
Le terminer avec espoir, que la fin sonnera heureuse, lumineuse, peut-être, calme et tranquille.
Anaïs Guillemet – Gibert Joseph - Paris

Lu en une seule traite, c'est une nuit que je n'oublierai pas
Marylin - Librairie Le Comptoir - Vitacura - Santiago - Chile

Avec comme fils rouges, la tentation suicidaire, où se mêlent les désirs cathartiques de vie, de mort et de sexe, et son envers: l’échappée vers la beauté crépusculaire et menacée d’Istanbul, pour l’amour de «l’amant turc» taciturne qu’elle y rejoint, orient donné à sa désorientation. KO, oui, mais toujours debout.
Journal Zibeline

Livre magnifique, livre-monde, essentiel, franc et sans peur.
Axelle mag - Belgique

 

 

« Calme et tranquille" est une claque aux bien pensants, un traité de survie à une saison en enfer. Tout à coup I'émotion devant la beauté répare la vivante.
Olivia de Lamberterie - Elle

Réécouter La Dispute d'Arnaud Laporte sur France Culture, à propos de Calme et tranquille (à 35 minutes).

Réécouter Le Nouveau Rendez-vous de Laurent Goumarre sur France Inter, avec Valérie Manteau.

Il y a des fulgurances extraordinaires, selon moi. Et puis un chaos général - dès les premières pages – quand ça ne s’est pas encore passé – qui est vachement agréable. Il y a d’autres moments qui font pleurer – je pleurais dans le parc sur la pelouse et je pense que beaucoup de gens pleureront aussi mais pas tous aux mêmes pages (…) On s’en fout de ce qui me fait pleurer - merci de m’avoir envoyé [ce] livre.
Virginie Despentes

C’est un texte écorché mais sans aucun pathos, on rit, plus ou moins jaune, des psy, beaucoup, on a le cœur serré, de lire tout ce qu’on est capable de faire quand la vie n’a plus de sens. Merci pour ce livre.
Annie Ernaux

Un formidable roman. Celui d'une femme aux prises avec l'irruption déchirante de la violence, des suicides qui ont marqué sa famille, avec aussi l'alcool et le sexe comme remèdes fréquents au mal de vivre. Et la passion, qu'elle raconte si bien, n'ayant pas oublié cet article de Charb: «Mort aux radins de l'amour ! »
Marie-Claire

C'est d'un manuel de résistance dont il s'agit. (...) A lire urgemment.
Challenges

Elle est cette femme amoureuse qui a quitté Paris pour vivre entre Marseille et Istanbul Et aussi cette femme qui rappelle la force du théâtre pour exorciser les
drames, chair et esprit à vif.
Christine Sallès - Psychologie Magazine

Il y a le suicide de Louise la grand-mère, plus tard, d'autres morts violentes, celles de Charlie Hebdo. Après cela il y a la colère, les larmes, mais plus que tout il y a la vie qui résiste. Il y a Istanbul et l'amant turc, les souvenirs et l'humour pour continuer. Il y a enfin un puissant souffle vital qui traverse ce récit indispensable.
Virginie Schmitt - Fnac de Rennes

J'ai été littéralement happé par son récit, beau et bouleversant.
Jacky Flenoir - Librairie Calligrammes - La Rochelle

Avec une justesse dépourvue de pathos, elle nous dit l’horreur de la disparition, la culpabilité d’être en vie et de souffrir, la difficulté de rebondir et de ne pas laisser tomber. Un texte émouvant, essentiel.
Marilyn Anquetil - Librairie Mollat

Un énorme coup de coeur pour ce récit qui déborde de vie.
Le blog de Meelly lit

Réentendre leurs voix, leurs rires, leur humour, leur humanité m’a profondément secoué.
Cultura Bègles - Blog Bonnes Feuilles et mauvaise herbe

C’est aussi un livre qui échappe aux classifications habituelles, car au récit se mêle la reconstruction personnelle des souvenirs de la narratrice, et en fait une œuvre très personnelle.
Caroline Constant - L'Humanité