logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

Le Grand Art

Alexandra David-Neel


« En pensant à ces choses il me semble que j’évoque le souvenir d’un rêve ou que je me rappelle le récit des aventures d’une étrangère… Est-ce bien moi qui ai vécu ces heures ? Est-ce moi qui, transie, l’âme vide, suis arrivée, ici, à la nuit tombée, dévisagée narquoisement par les servantes ? Moi qui, deux heures après, étais aux bras de cet homme, inconnu la veille, subissant passivement ses caresses, tellement brisée que, de ma chair, lasse jusqu’à l’anéantissement, ne monta même pas une protestation, un cri de révolte… »

Se présentant comme le journal d’une actrice, Le Grand Art surprendra les admirateurs d’Alexandra David-Neel par sa sensualité et sa modernité. Achevé en 1902, à une époque où son auteure était encore inconnue mais déjà une femme déterminée de plus de trente ans, ce roman nous fait suivre la vie tourmentée d’une jeune comédienne et chanteuse lyrique, prise au piège entre sa passion pour l’art et la prédation sexuelle des hommes. Isolée, démunie, elle cherche les ressources pour défendre sa liberté…

Le manuscrit de Le Grand Art est conservé à Digne-les-Bains dans la maison d’Alexandra David-Neel, transformée en musée après sa mort.

Demeuré inédit jusqu’à ce jour, il est présenté dans cette édition critique par Jacqueline Ursch, présidente de l’Association Alexandra David-Neel.

L’établissement du texte et de son appareil scientifique (avertissement, notes, choix de documents, postface) a été mené par Samuel Thévoz. Chercheur spécialisé dans l’histoire de l’orientalisme, le théâtre et l’histoire culturelle de la France au XIXe-XXe siècle, Samuel Thévoz est un fin connaisseur de la vie et de l’œuvre d’Alexandra David-Neel. Il est l’auteur d’Un horizon infini. Explorateurs et voyageurs français au Tibet (1846-1912)  (Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2010).

L’illustration de couverture est de l’artiste Jules Stromboni. Formé à l’école des Gobelins, Jules Stromboni est notamment l’auteur du roman graphique Mazzeru (Casterman, 2017).

LIRE UN EXTRAIT

DÉCOUVRIR LA BROCHURE DE PRÉSENTATION

 

L’Auteur

Alexandra David-Neel (1868-1969) est l’une des grandes figures d’exploratrices du xxe siècle. Spécialiste du bouddhisme, elle est devenue mondialement célèbre après un périple asiatique qui dura de 1911 à 1925 et la conduisit jusqu’à  la ville interdite de Lhassa.
Le Grand Art, roman publié ici pour la première fois, est empreint d’éléments autobiographiques et révèle des aspects peu connus de la personnalité d’Alexandra David-Neel. À la croisée du roman d’apprentissage, du journal, de la littérature érotique et de l’anarchisme, ce texte nous permet de redécouvrir la pensée féconde d’une personne qui, avant de consacrer sa vie à l’Orient, fut également chanteuse lyrique, femme  de lettres et féministe engagée.