logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

L'Amour est une maladie ordinaire

François Szabowski


Qui, dans sa vie, n’a pas rêvé de disparaître subitement pour laisser un souvenir impérissable ? Dans L’Amour est une maladie ordinaire, un homme succombe à ce dangereux fantasme. Parce qu’il refuse que l’amour ne soit pas éternel, parce qu’il ne supporte plus les ruptures et les histoires qui partent en déroute, il se voit régulièrement obligé, la mort dans l’âme, d’organiser son décès auprès des femmes qu’il aime. Pour le meilleur et pour le pire…


Lire le début du roman, en cliquant ici

Rentrée littéraire 2017

Lire l'interview de François Szabowski réalisée par Le Tripode

 

Soirée de lancement le jeudi 14 septembre à 18h30 à la librairie Les Nouveautés - 45bis rue du Faubourg du Temple - 75010 Paris

L’Auteur

François Szabowski est un écrivain né en 1977. Il a notamment publié aux éditions Les Forges de Vulcain : Les femmes n’aiment pas les hommes qui boivent ; Il n’y a pas de sparadraps pour les blessures du coeur ; Les majorettes, elles, savent parler d’amour ; Il faut croire en ses chances ; La famille est une peine de prison à perpétuité et autres proverbes.

Presse

Ils l'ont testé pour vous en participant à l'opération de lectures en avant-première Le Grand Trip :

Un serial lover, illusionné par le culte de l’idolâtrie, qui s'oblige à disparaitre régulièrement de ses proies amoureuses. Un manège burlesque, finement orchestré, à coup d’anxiolytiques!
Julie G.

Passer du roman de gare aux questions existentielles en 259 pages tout en rigolant, quelle belle prouesse ! Merci pour ce bon moment et cette découverte que je me réjouis énormément de conseiller !
Léa Hessin

Cela faisait un moment que je n'avais pas ri en lisant ! J'ai lu L'amour est une maladie ordinaire d'une traite dans le train, et j'ai pensé au malade imaginaire tant le récit prend des allures de farces au fil des cabrioles du personnage principal ! L'avancement du récit tient bien en haleine, le ton est drôle et touchant à la fois, une bonne lecture légère qui se lis facilement tout en étant surprenant et original !
Pobin Drio

C'est à la fois et tour à tour dérangeant, cynique, dur, caustique, tendre, amusant (...) Le ton léger et l'auto-dérision confèrent au roman un caractère de fable, de parabole ou de petit conte philosophique qui invite à se regarder soi-même avec ce même ton décalé et finalement léger et rieur.
Stéphane G.

J'ai beaucoup aimé ce livre, dont l'écriture est à la fois accessible et originale, l'histoire à la fois déroutante et envoûtante, le héros à la fois exaspérant et attachant...
Cyril

Ce conte moderne s'est avéré être un "anti feel good book" (ceci n'est pas une critique négative) et la fin m'a bien entendu surpris et ensuite ravi, car je craignais une conclusion banale et convenue à cette histoire loufoque et originale.
Romain F.

Je n'ai pas aimé mais pas au point de jeter le livre contre les murs.
Thomas G.

Un beau voyage en Absurdie. La magie opère !
Zazy