logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

L'Amour est une maladie ordinaire

François Szabowski


Qui, dans sa vie, n’a pas rêvé de disparaître subitement pour laisser un souvenir impérissable ? Dans L’Amour est une maladie ordinaire, un homme succombe à ce dangereux fantasme. Parce qu’il refuse que l’amour ne soit pas éternel, parce qu’il ne supporte plus les ruptures et les histoires qui partent en déroute, il se voit régulièrement obligé, la mort dans l’âme, d’organiser son décès auprès des femmes qu’il aime. Pour le meilleur et pour le pire…


Lire le début du roman, en cliquant ici

Rentrée littéraire 2017

Lire l'interview de François Szabowski réalisée par Le Tripode

 

Soirée de lancement le jeudi 14 septembre à 18h30 à la librairie Les Nouveautés - 45bis rue du Faubourg du Temple - 75010 Paris

L’Auteur

François Szabowski est un écrivain né en 1977. Il a notamment publié aux éditions Les Forges de Vulcain : Les femmes n’aiment pas les hommes qui boivent ; Il n’y a pas de sparadraps pour les blessures du coeur ; Les majorettes, elles, savent parler d’amour ; Il faut croire en ses chances ; La famille est une peine de prison à perpétuité et autres proverbes.

Presse

C'est tout à fait fou dans le genre love story saboteuse ! J'ai adoré !
Allan - Librairie des Cordeliers

J'ai ADORÉ le roman de François Szabowski, drôle et frais du début à la fin avec ce qu'il faut de réflexion pour en faire un romain intelligent !
Assurément l'un de mes coups de coeur de cette rentrée  !
Roxane - Librairie du Tramway - Lyon

Nous nous sommes régalées avec le roman de François Szabowski et son personnage éponyme, cruellement drôle et terriblement attachant.
Laurence et Elodie - La Baignoire d'Archimède - Brive

Plein d'humour et de finesse, à lire absolument!!
Camille - Fnac de Dinard

Un roman qui mêle réflexions sur les sentiments amoureux à notre époque, quiproquos en tout genre, ironie mélancolique et rires grinçants. Dénouement des plus cocasses !
Géraldine G. La Buissonnière

Moi aussi j'ai adoré L'Amour est une maladie ordinaire, un roman d'amour burlesque et déjanté qui prend au pied de la lettre les nombreuses expressions et métaphores qui unissent l'amour et la mort. Une idée de roman qui pourrait vite s’essouffler mais c'est sans compter sur le talent de François Szabowski qui sait rebondir au fil du texte vers d'autres horizons et nous charmer, dérouter et époustoufler jusqu'au point final.
Anthony - Librairie Gibert Jeune - Paris

Un récit enlevé, plein d'humour où l'on suit un jeune homme dans sa folle entreprise pour conserver l'amour de sa dulcinée. Le récit gagne peu à peu en profondeur, en noirceur aussi. Un court roman qui laisse une réelle  empreinte au lecteur.
Nicolas Coupannec - Librairie Decitre Confluence

Un roman sur le comique de situation, François dans le rôle du clown… Clown joyeux ou clown triste, clown festif ou clown effrayant ? Un conte philosophique qui vous invite à participer au spectacle de l’amouuur pour ensuite mieux y jouer.. La fin est juste PARFAITE !
Librairie La Soupe de l'espace

Un roman absolument déjanté sur la place qu'occupe l'amour dans nos vies.
Librairie Maupetit

François Szabowski se joue des genres et nous entraîne dans un scénario retors qui prend bientôt des airs de farce métaphysique, portant un regard tantôt cynique et iconoclaste, tantôt tendre sur les relations humaines... Sans jamais se départir d'un solide sens de l'humour.
Tu vas voir ce que tu vas lire - Blog de la BPI

Une histoire folle d'amour et de mort !
Elise - La Nouvelle Librairie Sétoise

Une aventure absurde, cruelle et délirante très bien servie par ce personnage principal à la fois effrayant et touchant.
Virginie Deschler - Librairie Au Temps Lire - Lambersart

Avec humour (très noir), Szabowski dissèque la psychologie de ce grand malade des relations de couple. Une terrible fable sur le besoin d’être aimé. Et sans doute la meilleure couverture de cette rentrée !
Librairie l'Escampette

Délicieuse comédie bourrée d'humour et de cynisme (...) Frais et pétillant, pourquoi résister ?
Sylvie - Fnac de Nice

Une comédie tragico-comique avec une écriture rythmée. (...) Un livre drôle et intelligent. La chute de cette histoire est renversante.
Louis - Fnac de Grenoble

La lecture de la 1re page, m'a conquis ! "les Parisiens sont des têtards ..............nous étions l'un des couples les plus extraordinaires du monde". Un livre plein de fraîcheur , de délire et de vie. Marie,Didier, Nathalie, Roxane et les autres...... C'est à  lire de suite !
Alain Leze - Le Baz'art des Mots

« Un petit bijou de style, d’humour (noir) et d’intelligence »
Nicolas Carreau - Europe 1

À mi-chemin entre fable déjantée et poésie moderne (...) Une belle surprise !
Khadija Moussou - ELLE

L'amour est une maladie ordinaire: délirant et impertinent
Laila Maalouf - La Presse (Canada)

François Szabowski, l'élégance du bon sens
Interview Babelio

Il n’est guère étonnant qu’Amélie Nothomb ait adoré ce livre. François Szabovski construit une fable drôle, tendre et loufoque autour du sentiment amoureux. En poussant à son paroxysme les convictions simplistes de son personnage, l’auteur nous invite à réfléchir sur la vraie nature de l’amour dans un couple.
Marie-Anne Sburlino - UNIDIVERS

Le bouquin de l'automne
Juliette Debruxelles - Miles magazine

J'ai adoré ce livre.
Amélie Nothomb - Auteur

L’Amour est une maladie ordinaire, c’est un peu comme les bons Woody Allen : quelques ingrédients qui s’emboîtent à la perfection, un zeste de surprise pour relancer le rythme quand il le faut, et le plaisir d’une intelligence avec le sourire en coin.
Bertrand Guillot - Auteur

L'auteur mène très bien sa barque, mêlant aux rebondissements de l'intrigue, une dose de réflexion sur la vie moderne, la difficulté d'exister dans l'anonymat d'une grande ville, le paradoxe du rapport à l'autre aussi souhaité que craint. J'ai particulièrement apprécié que le récit flirte avec le surnaturel, lui donnant ainsi une autre dimension, avant un retournement final assez mordant.
Mots pour mots

François Szabowski s’empare de l’amour, grand sujet, qu’il décline sur le mode de la comédie. Mais de la comédie qui gratte. C’est-à-dire qu’on rigole bien, mais quand même, on ne peut pas complètement détester ou se moquer de son François qui nous ressemble tant dans son désir d’amour, de reconnaissance et d’immédiateté. Il est maladroit, voire même malade, mais comment demander de l’amour sans être ridicule ? Il choisit d’être aveugle et cruel et François Szabowski choisit lui de nous le présenter de façon humoristique pour désamorcer ce qui pourrait être tragique.
Tête de lecture

Dans ce livre l’auteur a mis en scène le désir, le rêve, le fantasme de certains. Oui, dans un amour naissant il y a toujours la peur du désamour. Pourtant, il y a beaucoup de bonheur, de joie, à faire vivre une union. La folie du début disparait, mais il faut  avoir le courage de construire le nid, savoir accepter que l’autre n’est pas l’Icône que l’on voyait au début, accepter de se monter bêtement humain.
ZAZY

Le livre est très drôle, tout en parlant d’un sujet sérieux, à savoir l’être humain et sa relation à l’amour et la jalousie. Les mecs sont parfois stupides, leur comportement aussi et c’est aussi de cela dont parle ce roman. Les hommes ont parfois tendance à envisager les femmes uniquement en fonction du bonheur qu’elles peuvent lui apporter nous dit l’auteur. C’est aussi un peu ça le message du livre.
Jean-Louis Zuccolini - Froggy's delight