logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

Mon Étincelle

Ali Zamir


Étincelle est une jeune fille qui se retrouve à bord d’un avion qui relie deux îles de son pays, les Comores. Prise dans les turbulences du vol, et tenaillée entre deux liaisons amoureuses, elle va se remémorer certaines des histoires que lui contait sa mère, à commencer par celle, somptueuse et tragique, qui devait un jour lui donner naissance.
Mon Étincelle remet en scène l’éternel jeu de l’amour et du hasard qui unit les amants. Après Anguille sous roche (Mention spéciale du prix Wepler, Prix Senghor du roman francophone), Ali Zamir confirme avec ce second roman son talent de conteur. Au gré des histoires que vivent des personnages au nom les plus improbables – Étincelle, Douceur, Douleur, Efferalgan, Dafalgan, Vitamine, Calcium – on découvre le monde insulaire, truculent et contrasté d’un écrivain décidément atypique.


"Bien que je n’avais pas entendu maman évoquer la formule populaire « il était une fois », cette histoire résonnait dans ma tête comme un conte de fées : c’est une histoire de deux étudiants qui commence à Madagascar dans la ville de Mahajanga. La ville aux baobabs. Je me rappelle toujours cette histoire à chaque fois que j’affronte une épreuve. C’est l’histoire d’une adolescente de dix-huit ans, timide, réservée, prénommée Douceur et d’un jeune homme courageux de dix-neuf ans, Douleur. Douleur et Douceur s’aimaient éperdument."

Mon Étincelle est finaliste du Prix Méditerranée des lycéens 2017/2018. 

Rentrée littéraire 2017

Lire un extrait

Découvrir l'interview réalisée par Le Tripode en mai 2017

L’Auteur

Ali Zamir est né en 1987 aux Comores. Il vit actuellement à Montpellier. 

Livres de l’auteur en poche

Presse

Une voix de cristal. Une des histoires d'amour les plus extraordinaires !
Alain Mabanckou
 
Le second roman d’Ali Zamir confirme son goût pour une narration imagée, portée par une langue pimentée.
Livres Hebdo
 
Mon Étincelle est un bijou ! Ali Zamir endosse toutes les perceptions intimes féminines, nous fait ressentir ce que l'on aimerait s'avouer tout haut en amour. Il peint une poésie de l'amour, celle des tourments, des mensonges, des passions. Avec son Anguille nous plongions au plus profond d'une femme fabuleuse et tragique, mais ici nous chavirons dans un conte ! Et il ose tout pour cette terrible épopée amoureuse. Un sublime sans faute. La langue est limpide, les paragraphes dessinent les sauts de l'amour, celui qui foudroie et rend fou ! Je viens de trouver le successeur magique de Réjean Ducharme, et c'est aphrodisiaque !
Anna Tiedje - librairie Delamain
 
Deuxième roman de Ali Zamir qui confirme les espoirs que l'on avait placés en lui depuis "Anguille sous roche". Dans cette histoire-ci, le personnage principal s'appelle Étincelle - une jeune fille au centre de plusieurs récits racontés par sa mère.
Fabrice M. Librairie Fnac - La Défense
 
Truculence, crudité et mots savants : le style d'Ali Zamir est inimitable.
Librairie Vivement Dimanche - Lyon
 
Il est toujours délicat de se confronter à un deuxième roman quand on a adoré le premier. On a toujours peur d'être déçu, qu'il ne soit pas à la hauteur de nos attentes. On est vite rassurés lorsqu'on commence la lecture de Mon étincelle, on n'est loin d'être déçu, et bien vite à nouveau émerveillé par ce voyage au cœur de l'imaginaire, au pays des contes que nous raconte Étincelle, en compagnie de Douleur et Douceur, Efferalgan et Dafalgan... Et il y a cette langue, ce style particulier qui est celui d'Ali Zamir, qui se confirme et s'étoffe dans ce deuxième roman, tous ces mots et expressions tombées en désuétude que Zamir s'approprie pour en faire un récit résolument moderne. Cette Étincelle ne peut que briller dans cette rentrée littéraire !
Anthony Bourel - Librairie Gibert Jeune - Paris
 
Bravo à Ali Zamir, à sa singularité, à sa richesse d'écriture, que du bonheur !
Lucile Frassy - Librairie La Suite - Versailles
 
Conte fiévreux, allégorique, succulent !
Mots et compagnie - Carcassonne

Un extraordinaire Harlequin.
Unidivers

Le Comorien trentenaire revient cette année avec un second roman qui confirme les espoirs et les promesses du premier.
RFI - Rentrée littéraire 2017: les 15 incontournables du monde noir

Nouvelle rentrée littéraire, nouveau roman d’Ali Zamir, espérons que cela devienne une habitude tant ses livres soufflent un vent de fraîcheur avant la fin de l’été. Mon étincelle est un écrin, un petit bijou qu’il faut absolument lire.
Jean-Louis Zuccolini - Froggy's Delight
L'esprit pétillant d'Ali Zamir
Gladys Marivat - Le Monde
 

L’écrivain comorien, auteur d’Anguille sous roche et de Mon étincelle, porte un grand amour à la langue française et maîtrise l’art d’alpaguer le lecteur.
"Ali Zamir de A à Z, portrait d'un agitateur des lettres" - Télérama, par Marine Landrot

Ali Zamir: « La littérature n’a pas besoin de passeports »
Entretien avec Tirthankar Chanda - RFI

L'étonnement, dans ce qu'il a de plus fructueux, même s'il faut avouer que ses audaces déconcertent et déstabilisent les puristes et autres académiques, jaillit de cette lecture.
"Ali Zamir : La littérature est une chance de pouvoir accéder à l'impossible" - Le Point, entretien avec Valérie Marin La Meslée

Le nouveau livre d’Ali Zamir, rédigé en trois mois, confirme le prodigieux talent de ce jeune auteur qui aime se mettre en danger en mêlant prose et poésie, écriture et oralité, tradition et modernité.
"Ali Zamir : la littérature n'a pas besoin de passeports" - RFI, entretien avec Tirthankar Chanda

On se demandait par quelle porte Ali Zamir reviendrait, après son arrivée fracassante de l'année dernière. Réponse : la même, parce qu'il n'y a pas de meilleure voie que celle qu'on a défrichée soi-même. Il est donc de retour, toujours au plus près des pauvres gens qu'il hisse en héros, particulièrement les femmes, souveraines à jamais, même au plus noir de leur existence.
Marine Landrot - Télérama

Déjà remarqué en 2016 avec Anguille sous roche, Ali Zamir est un cas somptueux de métissage littéraire. La folle du logis bat la cambrousse au gré de contes merveilleux et autres palabres hilarantes qui sont comme la légende du genre humain.
Les Inrocks

Ici, tout n'est que beauté littéraire. Tous ces contes entremêlés conjuguent en effet parfaitement humour et émotion, dans une langue sidérante d'inventivité.
Baptiste Liger - Lire

Cette année nous arrive Mon étincelle, aussi fiévreux, allégorique, ironique, cruel que le précédent.
Virginie Bloch-Lainé - Libération

Sa joie d'écriture est contagieuse, il se lit avec jubilation. C'est un conte aux multiples personnages, un marivaudage dans l'océan Indien, une histoire qui avance en bondissant et en dansant. Vivifiant !
Anne Kiesel – Ouest-France

Dans Mon Etincelle, le lecteur retrouve le souffle, lʹhumour et lʹoriginalité de lʹécrivain comorien qui a fait de la langue française, apprise, la sienne.
Anik Schuin - RTS, réécouter l'émission Versus-lire

Présentation du deuxième roman d'Ali Zamir
Thierry Bellefroid - Livré à domicile, RTBF