LE TRIPODE

Anguille sous roche

Ali Zamir


Quelque part dans l’océan Indien, une jeune femme se noie. Ses forces l’abandonnent mais sa pensée, telle un animal sur le point de mourir, se cambre : dans un ultime sursaut de vie et de révolte, la naufragée nous entraîne dans le récit de sa vie... Roman aussi étourdissant qu'envoûtant, qui n'est pas sans rappeler L'Art de la joie de Goliarda Sapienza par la beauté de son héroïne et la force de sa langue, Anguille sous roche est un miracle littéraire.

L’Auteur

Ali Zamir est né en 1987 aux Comores. Il vit actuellement à Montpellier. Il est l’auteur au Tripode de Anguille sous roche (2016 ; récompensé notamment de la mention spéciale  du prix Wepler et du prix Senghor) et de Mon Étincelle (2017). Dérangé que je suis est son troisième roman. 

Presse

Un roman ambitieux à la glose précieuse mais coulante comme une houle.
Christian Tortel - France Télévision

Un diamant pur, un événement magnifique.
Valérie Marin La Meslée - Le Point

Ahurissant de beauté.
Baptiste Liger - Lire
 

Un premier roman éclatant.
Frédérique Briart - Marianne

Le génie d’Ali Zamir.
Stéphanie Cochet - NRF
 

Il est impossible qu'[Anguille] ne fasse pas grand bruit.
Marine Landrot - Télérama

Épatant.
Grazia

L'héroïne et narratrice, Anguille, partage peu de choses avec l'héroïne de Sagan, Cecile. Elles ont en commun leurs 17 ans, le désir d'être libres et le fait d'être orphelines de mère, mais ce qui les sépare prend le dessus. La spontanéité d'Anguille la rapproche de la Zazie de Queneau mais les différences, là encore, sont trop fortes pour que la comparaison tienne. Oublions les mariages, Anguille décidément fait bande a part.
Virginie Bloch-Lainé - Next Libération
 

Assourdissant de talent.
Le Point
 

L'écriture d’Ali Zamir se lit comme une respiration ou un battement de cœur.
LCI
 

Ali Zamir a décidément du feu dans les veines.
Linda Lê

Je lis Anguille... C’est magnifique.
Véronique Ovaldé

Absolument génial....
Aline - Librairie Le Grain des mots - Montpellier