logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

Chris Marker (Le livre impossible)

Maroussia Vossen


« Ce texte n’est ni un roman, ni un essai ; encore moins une biographie. C’est le récit fragmentaire de mon lien à Chris Marker, de ma naissance à sa mort. »

L’un est un cinéaste mythique, l’autre sa fille d’adoption. L’un a fait de sa vie un mystère, l’autre en a été le témoin.

Avec justesse et humilité, Maroussia Vossen fait le récit sobre d’une filiation peu banale et révèle le portrait d’un artiste hors du commun, qui s’évertua jusqu’à sa mort à demeurer une énigme.

Artiste et écrivain, Chris Marker est notamment l’auteur d’un film culte :  La Jetée.

Lire un extrait

L’Auteur

Née en 1955. Danse, chorégraphie, enseigne, aime les chats.

 

Presse

Elle n’a pas joué à l’écrivain, préférant au récit linéaire et construit laisser libre cours à des explosions de souvenirs sous forme de fragments. Son parti pris donne à cette évocation une sensibilité, une douceur, une tendresse dénuées de toute mièvrerie et bien mises en valeur par l’édition de ce livre subtilement illustré. Des détails, des anecdotes, des souvenirs personnels, mais aussi son grain de voix, son regard, son tremblement intérieur.
Pierre Assouline

L’autre Marker ! Pour tous ceux qui une fois se sont posé la question de savoir ce qui se cache derrière la figure du cinéaste, grand taiseux qui a toujours échappé aux regards, artiste inclassable, vidéaste, dessinateur, voyageur et farfouilleur. Le mystère Marker, loin d’être dévoilé, s’enrichit d’une dimension humaine et touchante. Le portrait impressionniste d’un père par sa fille adoptive, d'un homme d'images par une danseuse.
Jérémie- Librairie Gibert Barbès, Paris. 

 

"Pas de révélations, pas de linge sale à laver, pas d'interpretation qui forcerait le sens d'une vie insaisissable. La sensibilité, la pudeur et le respect ont dicté à Maroussia Vossen le récit fragmentaire de son lien avec son "père d'âme".
Nicolas Azalbert - Les Cahiers du cinéma- Mai 2016

Réécouter Maroussia Vossen sur France inter - Pulsions parentales du 3 mai

Revoir l'interview de Maroussia Vossen sur Ciné+ - Canal+

"Je ne connais toujours pas Chris Marker, disparu en 2012 -litote qui semble n’exister que pour ce personnage et faire écho à l’aura qu’il nourrissait. Grâce à celle qu’il s’était choisie pour fille, car une filiation biologique eût été trop simple, je comprends mieux pourquoi. Personne ne connaissait vraiment Chris Marker. Maroussia Vossen guère plus que d’autres, à l’en croire, ce qu’elle nous dépose en témoignage n’étant rien que « deux ou trois choses (qu’elle) sen(t) de lui ». Pourtant, par cette écriture en première personne, discrète, réservée comme devaient l’être sans doute l’enfant puis la jeune fille et la femme auprès du dandy, dans un flux de souvenirs où l’anecdote n’est jamais superflue, où l’épisode trace chaque fois un peu plus, sur quelques pages, les volutes complexes d’une esquisse de Marker, nous nous approchons à pas de loup, de peur qu’il s’irrite et disparaisse encore, de l’homme qu’elle a fini par apprivoiser." Simples instants - Le blog

"Il reste de la petite fille sans parole des traces dans les phrases économes que Maroussia Vossen a assemblées dans ce récit court composede notes patiemment accumulées puis élaguées geste littéraire qui ressemble a celui épure de cette "danseuse piétonne". Subjectif sans êtreidolâtre ni fétichiste ce « livre impossible » prend aussi par moments des accents de lettre posthume." Livres Hebdo

Elle brosse par petites touches le beau portrait d'un homme coquet et séducteur, d'un poète "visionnaire, écroché, à la parole brève, mais toujours juste. Magazine Aujourd'hui en France

"Est-ce une biographie, un essai, un roman ? Rien de tout cela. (...) Ce livre n’est rien de moins que l’hommage d’une fille pour son père." Marilyn Anquetil - Librairie Mollat