logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

Cendres des hommes et des bulletins

Sergio Aquindo, Pierre Senges


Tout a commencé par une faute d’orthographe, un instant dyslexique. Par la grâce d’une erreur sur les bulletins de vote, un idiot est élu pape en 1455 à la place du grandissime favori. « Ce n’est pas le premier exemple d’injustice née à cause d’une seule lettre de l’alphabet : on a connu des schismes pour moins que ça, des guerres civiles ». Oui, mais voilà, l’infortuné, furieux, s’autoproclame antipape et décide de parcourir l’Europe pour s’allier les grands de ce monde, réparer la folle erreur.

En 2010, l’artiste Sergio Aquindo invite l’écrivain Pierre Senges au musée du Louvre pour lui faire observer un tableau de Bruegel, qui demeure un mystère pour les historiens de l’art. Des mendiants à l’allure désastreuse, portant des queues de renard et d’étranges couvre-chefs. D’où viennent ces gens ? Que /* /* /* /* /* /* /* /* /* /* /* /* /* /* /* font-ils là ? Sergio Aquindo et Pierre Senges ont essayé de comprendre. Six ans plus tard, voici leurs hypothèses réunies dans le roman Cendres des hommes et des bulletins.

 

LIRE UN EXTRAIT

LIRE L'ENTRETIEN AVEC LES AUTEURS

RENCONTRER PIERRE SENGES ET SERGIO AQUINDO : tout l'agenda en cliquant ici

  */ */ */ */ */ */ */

Le Co-Auteur (Dessinateur)

Auteur et dessinateur argentin, Sergio Aquindo vit à Paris depuis 2000.  Il est l’auteur des Jouets Perdus de Romilio Roil, de La Mère Machine et de Harry & the helpless children.

Le Co-Auteur (Texte)

Pierre Senges est notamment l’auteur de La Réfutation majeure, des Fragments de Lichtenberg et de Achab (séquelles), Prix Wepler 2015.

Presse

François Angelier sur France Culture, conquis par le livre à quatre mains de Pierre Senges et Sergio Aquindo, à réécouter en cliquant ici

À défaut de percer leurs mystères, Sergio Aquindo et Pierre Senges ont voulu s’y égarer. Leurs hypothèses et variations sur ces motifs ont abouti à un superbe livre, petit bijou inclassable qui mêle dessin et fiction avec une originalité déconcertante.
Alexis Maroy - Lalibre.be

Un livre inclassable, une bizarrerie qui interpelle, intrigue, réjouit.
Yann Perreau - Les Inrocks

Un subtile détournement.
Le Magazine littéraire

Réécouter l'interview-portrait de Sergio Aquindo sur RFI

Il suffit de lire 50 pages de Cendres pour comprendre qu’on est en présence d’un texte exceptionnel. C'est un texte absolument fabuleux, superbement illustré, qui m'a ravi et troublé à la fois, et beaucoup amusé, diverti à la manière des écrits de Vila-Matas.
Vincent Ladoucette - Librairie Privas - Toulouse

Entre Rabelais et Ubu Roi, Cendres des hommes et des bulletins est un étonnant carnaval qui fait avancer main dans la main les fous et les rois.
Blog de la BPI

Batifolant dans l’esprit d’un tableau dont la lettre restera cryptée, Pierre Senges consacre aux troublants petits Mendiants du mystérieux Bruegel l’Ancien (le peintre des Jeux d’enfants et du Triomphe de la Mort) une de ces magnifiques fictions sérieuses dont il a (seul) le secret, un balayage rabelaisien des zones d’ombres d’un Moyen Âge qu’il éclaire par en-dessous, d’une plume toujours alerte, précise sans être lourde, élégante à tous les instants du tapage de cuisse érudit auquel elle convie – ce qui fait précisément qu’on se bidonne constamment et se grise.
Nicolas Cavaillès, auteur

Un capharnaüm bouillonnant, fantasque, fourmillant de listes et d'anecdotes, de trouvailles farfelues et d'illustrations brumeuses... Et ce tel une malle poussiéreuse dans le grenier d'un ancêtre qui, ouverte sur un malentendu nous illumine d'un enchevêtrement d'idées, d'alambiques improbables et de trésors imprévus. Ce duo à la créativité immense nous plonge ainsi dans un univers d'une très grande richesse, entre uchronies grotesques et épopée de bras cassés, créant de cette manière une œuvre unique, originale et incontournable.
Samuel Pouvereau - Librairie Fontaine Kléber - Paris

D’un tableau de Bruegel à la fête des fous et à l’utopie réparatrice. Un somptueux détournement, toutes imaginations dehors.
Hugues - Charybde 27

 Une fiction baroque, mélancolique et drôle.
Alain Nicolas - L'Humanité

Un petit bijou de drôlerie, d'impertinence et d'intelligence.
Nicolas Vives - Librairie Ombres Blanches

Les personnages de Bruegel seraient justement ces errants: un antipape, un prétendant au trône de France, l'héritière légitime de celui d'Angleterre, le sultan Alaeddin et un banquier failli, tous victimes de ce «Principe d'usurpation universel» que les auteurs de ce livre, glossateurs impudents voire outrecuidants, illustrent à leur tour avec notre complicité ravie.
Eric Chevillard - Le Monde des livres

Roman illustré ? Livre d’art ? Livre d’artiste ? Cendres des hommes et des bulletins se contente d’être un objet unique.
Thibaut Boixière - Unidivers

Un art de raconter des choses vraies à partir de détails farfelus ou, à l’inverse de raconter des choses farfelues à partir de détails véridiques. Une histoire amusée.
Thomas Giraud - Remue.net

Des mendiants magnifiques en vérité, qui ne mendient rien d'autre qu'un peu de considération
Guillaume Contré - Le Matricule des anges

Pierre Senges et Sergio Aquindo s’emparent d’un minuscule tableau de Bruegel et l’explosent méthodiquement en images et en mots. Le livre-tableau se déploie en une fresque sur la politique, le pouvoir et l’hybris, faisant des figures de l’antipape et de sa cour des héros burlesques et tristes. Le principe de répétition est fascinant, les jeux carnavalesques délectables, l’humour et le rire jouissifs et salvateurs. Un objet littéraire formidable, beau, très beau, à savourer, lire et relire !
Jérémie - Librairie Gibert Barbès

Cendres des hommes et des bulletins, ou véritable combinaison d’interprétations cocasses, bouffonnes, foisonnantes, parfois moqueuses, follement savantes, surtout délicieusement truculentes autour du célèbre mais si intriguant petit tableau de Bruegel Les Mendiants. Surprenantes variations littéraires, où les talents de Pierre Senges et de Sergio Aquindo se croisent et se répondent pour tenter de répondre au mystère de l’origine de cette scène. Nous voilà donc partis pour un voyage complètement baroque et effroyablement poétique, plein de suspens - une drôlerie tendue de sérieux – pour une adaptation merveilleuse et magistrale de l’histoire papale ! Un texte carnavalesque qui brouille les pistes et donne envie de courir au Louvre et de lire des histoires.
Anna Tiedje - Librairie Delamain

Conjuguant le meilleur des deux artistes sans que le travail de l’un ne soit simple support pour l’autre, investissant avec originalité et humour un mystère de la peinture et de la pensée, Cendres des hommes et des bulletins réussit la gageure de référer à du « vieux comme le monde » sans jamais ennuyer et à ramener des rebuts de l’Histoire ce qui en fait tout le sens.
Librairie Ptyx - Bruxelles

Lire ce roman érudit, drôle, étonnant, iconoclaste et, ce qui ne gâche rien, superbement illustré, est plus que recommandé par vos libraires. L’épopée de cet anti-pape fait passer le retour d’Ulysse à Ithaque pour un tour de manège à dos de poney…
Ludovic – Librairie Fontaine, Paris.

Réécouter la chronique de Nikola Delescluses dans l'émission Paludes sur Radio Campus Lille