LE TRIPODE

Fratrie

Thierry Decottignies


« Ça faisait des semaines que j’arrêtais pas, alors c’est pas étonnant : au bout d’un moment c’est la surchauffe, les nerfs flambent, et l’angoisse, un matin, une angoisse comme un coup de couteau dans le ventre, m’a décomposé. »

Fratrie est une histoire simple, un road-movie. Un homme, confronté à un monde et à des frères au bord du chaos, prend la route et perd peu à peu les repères de son identité.
Fratrie est un texte acéré, une implosion lente, une succession d’images et de situations faites pour bousculer le lecteur. L’auteur s’en explique : « Il doit y avoir une communication, quelque chose doit passer – doit circuler – entre le lecteur et le texte afin que le texte soit activé. Ce n’est pas absolument nécessaire, bien sûr. Le but premier serait même plutôt de se perdre, avec l'objet et dans l'objet, ou mieux encore : de saisir quelque chose à l'intérieur de la perte, à l'instant même de la perte. Si mon travail est porté par une intuition, celle-ci se trouve dans l'émotion particulière que procure cet instant, ce vertige où devenir autre n’est pas devenir un autre, dans un jeu d’identification, mais presque disparaître : atomisé, devenir indistinct, comme dans les rêves. »
Bref, Fratrie est un choc littéraire.

L’Auteur

Thierry Decottignies est un écrivain et traducteur né en 1980. Il vit aujourd’hui à Berlin. On lui doit notamment la traduction des oeuvres de Ben Marcus publiées aux éditions du sous-sol. Il est l'auteur de deux romans publiés au Tripode, La Fiction Ouest (2019) et Fratrie (2021).

Presse

Dans ce très curieux récit, Thierry Decottignies parvient à imager les intermittences de ce que nous sommes, nos fuites et nos dissipations. Laissez-vous happer par l’entropie de ses impressions.

La Viduité, lire la chronique entière ici 

 

Si le narrateur rêve parfois, sa voix a tendance à mêler songe et réalité, qui se confondent en un état gris et nauséeux de semi-veille que Thierry Decottignies maintient du début à la fin, grâce à une écriture patiente et précise, aussi déterminée que tenue.

En Attendant Nadeau – Sébastien Omont - Lire la chronique ici

 

Fratrie est un univers en ce qu'il fait émerger d'innombrables interrogations. Et peu importe qu'on ait les réponses, le plaisir est dans la conjecture, dans le non-dit, le hors-champ. Car Fratrie est de ces romans qui doivent être apprivoisés par le lecteur, qui en fera ce dont il veut, ce dont il peut. Remplissons donc les trous avec nos doigts crasseux, imaginons tout. 
Librairie Études – Toulouse

Ça fait pas mal de temps que je n'ai pas lu un texte aussi intense, qui m'a littéralement scotché, sans me laisser la possibilité de m'arrêter, et qui m'est resté en mémoire de manière aussi vive après coup. 
Kévin – Librairie Les Cocottes rousses – Saint-Symphorien d'Ozon

Avec Fratrie, Thierry Decottignies livre un véritable ovni. Un road movie initiatique qui navigue entre un réalisme contemporain dur et cru et un onirisme surréaliste. Une quête littéraire pour les personnages comme pour le lecteur !
Librairie La Flibuste – Fontenay-sous-bois

 

Fratrie pourrait faire penser à un Las Vegas Parano dans un monde au bord de l'implosion. Le narrateur – lucide ou totalement déglingué à cause des fumigènes qu'il fabrique – part à la recherche de ses frères disparus... jusqu'à ce que le sol se dérobe sous ses pieds. Ou est-ce la tête ? Un véritable choc !
Thibault - Furet du Nord Arcueil