logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

La Grande Panne

Hadrien Klent


Accident ou attentat ? Une explosion dans une mine de graphite italienne provoque l’apparition d’un immense nuage qui menace de s’enflammer au contact des lignes à haute tension. Pour éviter la catastrophe, une coupure électrique générale est décidée dans toute l’Italie, plongeant le pays dans le chaos. Le nuage se déplace vers le nord, et la France décide à son tour de procéder à un black-out sur son propre réseau. Le gouvernement part s’installer sur l’île de Sein, en Bretagne, pour superviser la panne qui s’annonce. Commençant comme une série catastrophe, déroulant l’agenda d’une cellule de crise, La Grande Panne se transforme peu à peu en un roman inattendu mêlant les histoires d’amour aux arcanes du pouvoir, les trahisons amicales aux menaces d’attentat, la surveillance policière aux banalités d’une vie suspendue à l’attente du retour à la normale. On y croise un révolutionnaire qui rêve de mettre en place une insurrection civile, des conseillers qui tentent de contenir les humeurs d’un président de la République désabusé, un écrivain improductif qui observe son île devenue le centre hystérique d’un pays en état de choc, un brocanteur qui se trouve embrigadé malgré lui par un service secret étranger, un journaliste revanchard qui fait le portrait d’une France en apesanteur... La Grande Panne, ou le portrait d’une humanité un peu paumée, qui l’emporte sur la violence officielle du monde.

 

LIRE UN EXTRAIT

L’Auteur

 
Hadrien Klent est un pseudonyme.

 

Livres de l’auteur en poche

Presse

"À lire d'urgence, cette passionnante fable politique !" Nicolas Vivès - LIbrairie Ombres Blanches

"La Grande panne ou la drôle d'apocalypse. Coup de poing, une incroyable force littéraire, à lire de toute urgence !" Librairie Delamain

"Intelligent, visionnaire et drôle. Gros coup de cœur !" Librairie AB

Fiction politique réjouissante, satire des égos et des travers du pouvoir, La Grande panne, sous ses dehors légers, fait un écho troublant aux préoccupations les plus actuelles. Des catastrophes naturelles à l’activisme politique, tout y passe et chacun en prend pour son grade ! Un roman drôle, souvent touchant, qui tente, sans en avoir l’air, de nous éclairer sur le poids des responsabilités et, finalement, sur la nature humaine.
Jérémie – Librairie Gibert Barbès

La construction est habile, le style enlevé ; les personnages sont bien taillés et l’histoire trépidante. Ici, tout est fable et tout est crédible. Intelligent, pertinent, cocasse. Et le talent est là, sans emphase…
Librairie -Café Plum

Vous voulez vous faire peur avec les black-out ?
BFM TV - Les livres de la dernière Minute

"J’ai dévoré La Grande Panne, surprise par le ton, la forme, les personnages décalés et pourtant si justes….Tout est fable, fantaisie, et tout est crédible….Intelligent, pertinent, cocasse, j’ai trouvé l’écriture maîtrisée. Le talent est là, sans emphase…." Claire Criscuolo - Librairie Arthaud

"Une belle bouffée d’air frais et drôle dans le paysage littéraire."  Blog Glazmag

"3,2,1... Extinction des feux !!" Le Merle moqueur, Paris

Roman d’aventures, thriller politique drolatique, récit au cœur du pouvoir et au plus prêt de personnage à la recherche de leur ligne de vie … Un excellent divertissement ! Sophie, Nouvelle librairie Sétoise

Ruez-vous sur cette étonnante "Grande Panne", qui voit un gouvernement français en exil sur l'île de Sein, des amis d'enfance qui se retrouvent, des idéaux bafoués ou oubliés, des spin doctors qui tournent en rond, des conspirateurs qui ne spirent guère.
Erwann Larher - Auteur

Même sans être féru de politique, ce livre passionnera son lecteur, car les évènements s'enchainent à merveilles et l'on est vite pris dans la tourmente. Il est quasiment impossible de lâcher le livre du début à la fin. (...) C'est un des meilleurs livres que j'ai lu depuis le début de cette année 2016.
Blog La Lecturienne

Du président colérique et impulsif au révolutionnaire raté nostalgique de la Commune de Paris, en passant par les collaborateurs de l’Élysée et un journaliste qui réinvente l’imprimerie, tout le monde y passe à travers un scénario bien ficelé assaisonné d’un humour léger mais incisif et efficace.
Librairie Les Arcades à Tournus

"Sous le plume d'Hadrien Klent, qui multiplie les embardées stylistiques, ce petit monde, bousculé dans son confort, a des faux airs de cours de récréation, joyeusement foutraque. Presque tentant... la panne : le retour en enfance ? Le Canard enchaîné

Hadrien Klent semble être familier des codes du microcosme politique dont il livre ici une version hystérisée aussi comique qu'édifiante.
Véronique Cassarin-Grand - L'Obs

Entre manigances politiques, histoires d'amour chaotiques, terrorisme et tentative de rébellion, ce roman, construit comme un polar, montre une société qui ne sait plus où elle en est.
Ouest France - Pauline Phouthonnesy

Dans cette semaine particulière, l’auteur installe un roman ressemblant drôlement à une série télé, chapitres courts, dialogues incisifs et personnages hauts en couleur. Et quand on dit drôlement, c’est qu’on s’amuse vraiment et que ça fait un bien fou.
Le Progrès

"C’est La grande panne d’Hadrien Klent, ça se lit vite et bien, et vous entrerez dans les arcanes de l’amour et du pouvoir, les attentats, les trahisons, la surveillance policière..." Jean-Max Méjean, Cinélivres, L'Obs

"C’est original, rythmé, drôle et sans doute plus proche de la réalité qu’on ne peut le penser…" Angers mag

"Déjà signataire d'Ef quadvienne le chaos, un autre livre de SF, Hadrien Klent (un mystérieux pseudo), réussit ici a décrire de maniere plus que convaincante le fonctionnement d'un Etat au bord de l'absurde." Yann Plougastel - M - le magazine du Monde

"Cette légèreté rend le roman savoureux et fort divertissant : extraits du Journal, scènes d’intimidation, folie présidentielle, révélations finales, pseudo-agents secrets… tous les ingrédients sont réunis pour un agréable moment de lecture, et Hadrien Klent réussit peut-être, par cette légèreté même, à dire davantage sur notre société que les ouvrages les plus sérieux." A.K. La Petite Revue

"Un ton qui n’est pas sans rappeler les grotesqueries du Quai d’Orsay de Christophe Blain et Abel Lanzac" Balises, le webmagazine de la BPI