logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

Poésie du Gérondif

Jean-Pierre Minaudier, Denis Dubois


Un éloge des grammaires, de la diversité des langues et des cultures du monde.

« Historien de formation, gros consommateur de littérature et de bandes dessinées depuis mon adolescence, j’ai, sur la quarantaine, traversé une drôle de crise: durant plus de cinq ans, je ne suis pratiquement arrivé à lire que des livres de linguistique, essentiellement des grammaires de langues rares et lointaines. Aujourd’hui le gros de l’orage est passé, mais je persiste à consommer nettement plus de linguistique que de romans. Je n’apprends pas ces langues: à part l’espagnol, l’anglais et deux mots d’allemand, je ne sais passablement que l’estonien, et je me suis quand même récemment mis au basque car c’est de loin la langue la plus exotique d’Europe. Mais j’en collectionne les grammaires — je possède à ce jour très exactement 1 1163 ouvrages de linguistique concernant 856 langues, dont 620 font l’objet d’une description complète. Je les dévore comme d’autres dévorent des romans policiers, comme le rentier balzacien dévorait les cours de la Bourse, comme les jeunes filles du temps jadis dévoraient Lamartine, frénétiquement, la nuit, le jour, chez moi, dans les diligences (pardon, le métro), en vacances, en rêve. Il y a longtemps en revanche que j’ai appris à m’en tenir à d’autres sujets dans les soirées en ville, car je ne tiens pas spécialement à dîner avec Lucullus. »

 

Découvrir un extrait

L’Auteur

Jean-Pierre Minaudier est né en 1961 à Lyon. Ancien élève de l'École Normale Supérieure, professeur d’histoire en hypokhâgne et khâgne, traducteur, il est également chargé de cours d’histoire estonienne et de traduction littéraire depuis l’estonien à l’INALCO et enseigne le basque à la Maison Basque de Paris. Son temps libre est assez compté.

 

Le Dessinateur

Reprenant à son compte la tradition des collages surréalistes, Denis Dubois manipule les gravures en laissant parler son imaginaire. Il se présente lui-même comme un manufactureur d’images, avoue pour lecture de prédilection le bottin et fait de L’Attaque de la moussaka géante son film préféré.

 

Presse

Écouter ici
"L'Heure des rêveurs" de Zoé Varier sur France inter, où Jean-Pierre Minaudier raconte ses aventures dignes d'un Indiana Jones au pays de la grammaire.

 

Une « somme de réflexions lumineuses qui passionnera même les plus rétifs ».
François Perrin pour TGV Magazine


 « Avec Minaudier, on oublie la torture scolaire. On sourit de bout en bout. Pour tout vous dire, il y avait longtemps qu’un livre ne m’avait pas réjoui à ce point ! »
Mathieu Deslandes, Rue 89 


« On a l'impression de se promener dans une jungle luxuriante aux créatures merveilleuses... Et menacées »
Avant-portrait par Fanny Tallandier dans Livres Hebdo


«
Ne pas s'endormir avant trois heures du matin parce qu'on est captivé par un livre de linguistique, c'est désormais possible grâce aux éditions Le Tripode et à la fascinante Poésie du Gérondif de Jean-Pierre Minaudier ! Énorme coup de cœur pour ce livre brillant, jouissif et hilarant qui parle de... GRAMMAIRE ! On embarque à la découverte des langues rares du monde avec Jean-Pierre Minaudier, l'excellent traducteur de L'homme qui savait la langue des serpents, et heureux possesseur de 1163 ouvrages de grammaire ! On y découvre la poésie d'idiomes exotiques, les fascinants exploits des linguistes, on savoure l'amour immodéré de l'auteur pour les mots de toutes origines, et l'on dévore chaque page avec l'émerveillement d'un enfant devant une montagne de cadeaux de Noël. D'une érudition qui dépasse l'entendement, jamais scolaire (on est à l'opposé du Bescherelle), franchement jouissif et superbement écrit ! »
Nicolas, librairie L'Escampette (Pau)

 

 

« Une grammaire peut se lire comme un roman policier. Ce n'est pas la moindre des révélations de ce petit précis iconoclaste de
Jean-Pierre Minaudier
. »
Frédérique Roussel
, Libération

 

« Ne partez pas ! Le titre peut faire peur, mais c’est pour mieux surprendre. La Poésie du gérondif n’est pas un manuel ordinaire, et pas un manuel du tout. Sous titré "vagabondages linguistiques d’un passionné de peuples et de mots", cette déclaration d’amour à la diversité des langues est une véritable invitation au voyage. »
Salomé Kiner, Le Mouv

 

« Jean-Pierre Minaudier n'est pas un homme ordinaire. »
Philippe Vallet, France Info

 

"Un mélange au dosimètre d’érudition encyclopédique et de fantaisie totalement débridée"

Thierry Gillybœuf, Revue Hippocampe