LE TRIPODE

Les Pas d'Odette

Patrick Da Silva


« Elle, si elle se met à compter, ce sont les lunes pour les semis et les récoltes qu’elle ne fait plus, ce sont les pluies, la neige et les gelées, ce sont les saints de glace et Barnabé et le plein de la cuve en fioul domestique, du bout des doigts, les mailles à l’envers, les mailles à l’endroit et les grains du chapelet, ce sont, sur le calendrier, les fêtes du bon Dieu et les anniversaires. Faut dire, qu'avec les petits et les arrières-petits ça en fait une jolie litanié, et compter les années depuis la mort de pépé.»

Les Pas d’Odette est le portrait d’une femme, les paroles d’un homme pour sa mère.

Découvrir un extrait

L’Auteur

«Si je lis c’est d’abord que j’ai entendu lire ; et ce n’était pas le soir dans mon lit,  ni à l’école, des histoires pour enfants – certes on m’a bien offert quelques albums ; je me souviens de Frou le lièvre et de Bourru l’ours brun, des images surtout – non, c’était le dimanche et c’était à la messe.»

Né dans les années cinquante, Patrick Da Silva a pratiqué plusieurs métiers. Il a pétri parallèlement l’œuvre d’un écrivain sensible à Pierre Michon et Louis-René des Forêts, l’argot et la Bible. Il vit désormais à proximité de Riom, dans un vallon où il élève des bêtes.