LE TRIPODE

Le Fils du roi

Stanislas Moussé


Longue vie racontait la vie d’un homme qui, de modeste berger, devient un roi puissant. Cette véritable « saga », au sens littéral, s’achevait sur la mort du roi et l’héritage qu’il laissait à sa descendance, après une vie de péripéties et de batailles.

Stanislas Moussé décide, dans ce deuxième opus, de nous raconter l’histoire de cette descendance, du fils du roi. Avec lui, c’est tout à la fois un nouvel héros qui se révèle, un nouveau destin qui se joue et le trait, le style, de Stanislas Moussé qui s’affirme, se renforce, frappe l’œil.

L’Auteur

Stanislas Moussé est né en 1986 à côté de Nantes. Après des études d'histoire, il travaille à la librairie Coiffard. Au cours d’un été, il découvre le canton du Valais, en Suisse, et commence à travailler dans les alpages.  Il vit désormais dans le massif des Bauges avec sa famille. Il partage sa vie (et ses saisons) entre son travail de gardien de troupeau et la création de bande-dessinées. Son premier album, Chaos, a été publié en 2018 par Super Loto éditions.

Presse

Que George R.R. Martin, le créateur de Game Of Thrones, soit rassuré : la relève est là.

Vincent Brunner - Télérama

 

Véritable rencontre entre les hachures de Crumb, le trait de Mœbius, le premier Zelda et les Lemmings, cette suite psychédélique vaut son pesant de globe oculaire.

Les Arts Dessinés

 

Le Fils du roi, (…) un nouvel héros qui se révèle, un nouveau destin qui se joue et le trait, le style, de Stanislas Moussé qui s'affirme, se renforce, frappe l'oeil.

Bubble

 

Du côté graphique, Stanislas Moussé livre à nouveau des planches exceptionnelles. On retrouve ce trait naïf, méticuleux et obsessionnel qui permet d'atténuer la brutalité de certaines scènes. Mais c'est surtout au niveau du découpage que l'auteur expérimente à nouveau, abandonnant les grandes compositions façon miniatures médiévales, pour se rapprocher résolument de la bande dessinée. Un grand moment du 9e art.
Philippe Peter – dBD

 

Stanislas Moussé a un talent unique, en noir et blanc, qui se laisse découvrir avec une facilité fascinante qui en montre toute l'étendue et le pouvoir. [...] Superbe.
Ligne claire

 

Sans aucun texte, Stanislas Moussé réussit à nous captiver par une histoire au demeurant simple mais graphiquement superbe. Les décors sont foisonnants, riches et précis. Les hachures et autres arrondis nous subjuguent. Encore un beau volume, vivement le suivant !
Comixtrip

 

Doté d’une extraordinaire force d’évocation, Le fils de roi impressionne et captive l'attention. Avec cette fresque pleine de panache, Stanislas Moussé confirme sa place d’auteur à suivre.

BDGEST

 

Plus qu’un roman graphique, Stanislas Moussé livre une fable, un roman initiatique
Unidivers

 

Six mois à peine après la sortie de son génial "Long Vie" (un de nos coups de coeur de l'année). Ici format king size et comme son précédent livre (et comme "Chaos"), un long récit entièrement muet, visuellement époustouflant dessiné au rotring, bourré de détails, dont la taille des planches donnent un effet incroyable. Stanislas Moussé peaufine ses obsessions : armées en déroute, massacres en tous genres, soif du pouvoir, questions existentielles et pour la première fois, un personnage tiré du bestiaire fantastique, une sorte de créature représentant le mal absolu, un ogre engloutissant tout ce qui bouge entre grotesque et horreur incarnée. Tout cela va s'affronter dans un chaos parfaitement organisé et c'est pour le lecteur, une fois encore, une parfaite jubilation.

Librairie Mine de rien – Besançon 

 

Après Longue vie, Stanislas Moussé publie Le Fils du roi aux éditions, une suite qui peut se lire indépendamment du premier. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on aime toujours autant ! Stanislas Moussé décide, dans ce deuxième opus, de nous raconter l’histoire du fils du roi. Avec lui, c’est tout à la fois un nouvel héros qui se révèle, un nouveau destin qui se joue et le trait, le style, de Stanislas Moussé qui s’affirme, se renforce, frappe l’œil.
BD Colomiers