LE TRIPODE

La Barbarie

Jacques Abeille


Un homme, parce qu'il a traduit dans sa langue natale le dernier livre des Jardins statuaires*, se retrouve entrainé avec des barbares dans un long périple à travers les différentes contrées de son monde.

Après plusieurs années de pérégrinations, le voici de nouveau aux portes de Terrèbre. Le temps est venu pour lui de reprendre le cours de sa vie professorale dans une ville qui, entretemps, s'est reconstruite. Mais comment exister dans une société désenchantée lorsque l'on a soi-même découvert l'ailleurs ?

De livre en livre, Jacques Abeille poursuit la construction du cycle des Contrées. La Barbarie fait suite aux Barbares et en renverse les perspectives. Dans le premier roman, le narrateur, enlevé par des hommes venus des steppes, faisait l'expérience d'un monde chargé de cultures et de magie, inscrit dans le rythme des saisons et des éléments naturels. Dans le second, ramené à sa ville natale, et ce faisant à une prétendue "civilisation", il découvre la barbarie d'une société brutale, cupide, privée de croyances et d'imaginaire... telle que nous pouvons sans trop d'effort la concevoir aujourd'hui.

* Les Jardins statuaires désigne tout à la fois un monde imaginaire, le récit écrit par un mystérieux voyageur explorant ces contrées et le premier roman de Jacques Abeille, republié en 2010 par les éditions Attila.

L’Auteur

Jacques Abeille est né en 1942. Professeur d'art plastique, il amorce en parallèle une oeuvre poétique et romanesque qui, après les accidents successifs des Jardins statuaires, s'est retrouvée disséminée chez une myriade d'éditeurs. Ses livres suivent une architecture singulière et complexe, à base de fragments, de secrets, de personnages d'archivistes, de voyageurs, et d'hétéronymes...