LE TRIPODE

Les Carnets de l'explorateur perdu

Jacques Abeille


Au milieu des années 1970, à la manière d'un rêve, Jacques Abeille s'engageait dans l'exploration d'un monde imaginaire en écrivant un roman : Les Jardins statuaires. Depuis, de livre en livre, s'élabore l'univers extraordinaire des Contrées, avec ses règles et ses fantasmagories.
 
Les Carnets de l’explorateur perdu est considéré comme le sixième roman du « Cycle des contrées ». Il regroupe les récits de Ludovic Lindien, un homme avide de connaissance, un aventurier anticonformiste qui parcourt inlassablement les Contrées. De l’origine de la parole à la cosmogonie des peuples du désert, de l’organisation armée des cavalières aux cérémonies orgiaques des Hulains, de la forêt de la Louvanne en passant par une terre mystérieuse où veillent des statues, Ludovic Lindien veut être un témoin de cette vaste succession de territoires où coexistent plusieurs cultures et civilisations. Voici les carnets d’un homme qui fut hanté depuis l’enfance par une crainte obsédante de perdre la mémoire, voici la vie révoltée d’un explorateur qui s’est perdu dans sa légende.


L'illustration de la couverture a été réalisée par François Schuiten.

L’Auteur

Jacques Abeille est né en 1942. Professeur d'art plastique, il amorce en parallèle une oeuvre poétique et romanesque qui, après les accidents successifs des Jardins statuaires, s'est retrouvée disséminée chez une myriade d'éditeurs. Ses livres suivent une architecture singulière et complexe, à base de fragments, de secrets, de personnages d'archivistes, de voyageurs, et d'hétéronymes...