logo_tripode LE TRIPODE
 
Facebook Twitter issuu

La Grande danse de la réconciliation

Jacques Abeille


Au milieu des années 70, à la manière d’un rêve, Jacques Abeille s’engageait dans l’exploration d’un monde imaginaire en écrivant un roman : Les Jardins statuaires. Depuis, de livre en livre, s’élabore l’univers extraordinaire des Contrées, avec ses règles et ses fantasmagories.

La Grande danse de la réconciliation se présente comme le compte rendu d’un voyage ethnologique. Ludovic Lindien, le narrateur des Voyages du Fils, est un linguiste émérite qui parcourt les Contrées. Pour ses recherches, il est amené à vivre auprès des Hulains, qui habitent le désert septentrional d’Inilo, région encore peu explorée. Devenu l’ami de ce peuple secret, il va être initié au rite de la grande danse de la réconciliation…

Le texte est illustré par Gérard Puel.

LIRE UN EXTRAIT

L’Auteur

Jacques Abeille est né en 1942. Professeur d’art plastique, il amorce une œuvre poétique et romanesque qui, après les accidents successifs des Jardins statuaires, se retrouve disséminée chez une myriade d’éditeurs. Les Jardins statuaires sont le point de départ d’un ambitieux Cycle des contrées, où alternent des textes amples et de brefs fragments qui entrent en relation les uns avec les autres. Jacques Abeille construit une œuvre à l’architecture singulière et complexe, à base de fragments, de secrets, de personnages d’archivistes, de voyageurs, et d’hétéronymes...