LE TRIPODE

Satires

Edgar Hilsenrath


« Tout est fini. La vie d’un Allemand ne vaut plus la peine d’être vécue. Les Ricains vont débarquer. Puis les travailleurs immigrés. Mais attends, ma chère Gerda. Il y aura d’abord la faim, et la dénazification. Puis la réforme monétaire. Après, ça ira peut-être mieux. Mais sans moi, Gerda. Je ne veux plus. Oui, on remontera la pente. Et il y aura de nouveau des Forêt noire aux cerises et des gâteaux aux fraises. Les Allemands seront de plus en plus gras et ne voudront plus travailler. Alors les travailleurs immigrés viendront faire les travaux pénibles. Et tu seras seule, Gerda. Et tu vieilliras. Et tu seras de plus en plus grosse à force de manger du gâteau aux fraises. Du gâteau aux fraises avec de la chantilly. »

 

Dans un ensemble de dialogues absurdes et souvent grotesques, Edgar Hilsenrath livre son regard sur une Allemagne qu’il redécouvre après un long exil. Nazis croupissants et veuves de guerre, travailleurs immigrés et jeune génération en quête d’identité : un survivant de la Shoah dit le dérisoire de la réalité, d’un passé irrésolu qui hante ses personnages, et c’est tout le génie de l’écrivain qui surgit à nouveau.


L'illustration de couverture a été réalisée par Henning Wagenbreth.

L’Auteur

Edgar Hilsenrath (1926-2018) est un écrivain allemand. Après avoir survécu à l'expérience du ghetto pendant la guerre, puis avoir vécu en Palestine et en France, il arrive à New York (sur le même bateau que Rita Hayworth) au début des années cinquante. Il travaille comme garçon de café et réduit ses besoins à l'essentiel, écrivant la nuit dans les cafétérias juives. Les éditeurs allemands craignant son approche très crue de la Shoah, il est d'abord publié aux États-Unis... À son retour en Allemagne, en 1975, un petit éditeur relève enfin le gant et un article du Spiegel le rend célèbre du jour au lendemain. Depuis, il accumule les prix et les reconnaissances institutionnelles. Le Tripode publie ses œuvres complètes.

Site de l'auteur : www.hilsenrath.de

 

Presse

 

Sans surprise nous retrouvons la plume acérée d’Edgar Hilsenrath dans des dialogues ciselés où l’absurde est poussé, par moment, à son paroxysme. L’auteur revient en Allemagne après son exil aux Etats-Unis et après la Seconde Guerre Mondiale. Le passé nazi y est encore très présent, tout le monde semble avoir été du côté des gentils, alors comment en sommes-nous arrivés là ? Et comment cette nation peut-elle renaitre avec sa jeunesse qui tente, par tous les moyens, de s’affranchir de son histoire ?

La Librairie Imaginaire - Annecy